Les Ordres Militaires et Religieux Espagnols, Portugais et Italiens

Source Guy-Gérard Fontaine

  1. Les Ordres Espagnols

    • L'ordre de St Jacques de l'épée: (SANTIAGO)

      Quelques temps après 1158, quand la menace des Maures fut plus importante, un groupe de 13 Chevaliers qui opéraient des attaques près de CACERES en CASTILLE, offrirent leurs services au Chanoine de St ELOI en LEON pour la protection des pélerins voyageant sur les routes de St Jacques de COMPOSTELLE.
      Au début de 1164 ces Chevaliers de CACERES reçurent la ville frontière de UCLES à défendre.
      En 1171, le Clergé et les Chevaliers décidèrent de suivre la règle de St Augustin et en 1175 la confrérie fut reconnue par le pape comme un nouvel ordre.
      La règle fut adaptée sur base de celle de St Augustin et des Templiers.
      Les frères furent divisés en Chevaliers et piétons, l'ordre était commandé par un maître et un Chapitre sous la supervision générale du Pape.
      L'ordre de St Jacques fut le moins orthodoxe des ordres militaires religieux.
      En réalité il ne fut pas un ordre monastique bien que les frères vivaient en communauté dans leur château et furent inspirés d'une grande ferveur religieuse.
      Les Chevaliers étaient autorisés à se marier, avoir des possessions personnelles et à annuler 2 ou 3 fois leurs voeux .
      Ceci semble avoir été un privilège spécial garanti par le Pape. Comme toujours lors de la mort d'un Chevalier, tout ses biens et richesses revenaient à l'ordre. L'ordre avait alors la responsabilité de subvenir et protéger sa famille.
      Le premier rôle de l'ordre a toujours été militaire et ses Chevaliers rendirent de fameux services dans les incessantes guerres de frontières.
      Après quelques années la puissance de l'ordre s'était tellement étendue qu'ils ignorèrent les trèves conclues entre le Roi et les Maures, ils estimaient ne pas avoir à tenir compte des décisions du Roi dans leur combat contre l'infidèle.
      L'ordre prit de l'ampleur rapidement dans la nouvelle décade et acquit des terres en France, Italie, Palestine, Hongrie et Angleterre. Le siège de l'ordre était établi à MONTALBAN en ARAGON.
      Parmi les possessions de l'ordre il y avait un château à PALMELA au Portugal, devenu une Commanderie et recrutant des Chevaliers portugais.
      En 1287 les Chevaliers de cette Commanderie se formèrent eux-même en un ordre séparé, l'ordre de "SAO THIAGO" avec leur propre Maître. Malgré leur indépendance d'identité, ils ne furent reconnus par le Pape qu'en 1317.
      Au milieu du 13e siècle, la renommée de l'ordre de SANTIAGO fut telle qu'il lui fut promis un grand territoire en Asie Mineure, s'il pouvait envoyer des Chevaliers combattre pour BAUDOUIN de CONSTANTINOPLE, mais l'ordre n'avait pas suffisamment d'effectifs pour honorer l'offre.
      A partir de cette date, l'ordre insista sur la qualité de Noble pour servir comme Chevalier. Cette augmentation de la noblesse dans l'ordre le conduisit vers un cercle trop fermé avec la Cour royale et cela correspondit avec l'augmentation de l'intérêt royal pour les activités de l'ordre.
      En 1254 le Roi exigea d'avoir son mot à dire dans l'élection des officiers et en 1275 il promut un de ses favoris au poste de Maître.
      En 1342 le Roi donna la maîtrise à son bâtard âgé de sept ans, malgré les protestations provenant notamment du maître de l'ordre d'ALCANTARA qui fut assiégé dans son château et décapité.
      Après une courte guerre, le Maître de CALATRAVA fut assassiné par PEDRO le cruel pour complot contre le favori du Roi.
      Le dernier épisode de la reconquête réveilla l'esprit de la vieille croisade et le connétable de l'ordre Alvaro de LUNA (Maître en 1445) remporta une grande victoire a HIGUERA en 1431. Il fut cependant assassiné lors d'une révolution de palais en 1453.
      En 1485, la maîtrise de l'ordre fut définitivement réservée à la Couronne.

    • L'ordre de CALATRAVA:

      Les Templiers reçurent en concession la forteresse royale de CALATRAVA, laquelle se trouvait sur la frontière avec l'Islam, en 1147.
      Dix ans plus tard les Templiers l'abandonnèrent la jugeant indéfendable, laissant la route de TOLEDE ouverte à l'invasion.
      En désespoir de cause SANCHO de CASTILLE offrit la forteresse à tout qui désirait la prendre avec suffisamment de territoire pour supporter le coût de la défense.
      Un Cistercien provenant de NAVARRE, Ramon venant de la Sierra de Fitero se présenta et s'installa avec ses moines à CALATRAVA. Là, ils furent rejoints par de nombreux soldats navarrais.
      Vers la fin 1158, ils avaient sécurisé la région.
      Quand Ramon meurt en 1164, les moines retournèrent à FITERO laissant le château occupé par les Chevaliers.
      Le nouveau Maître, Don GARCIA, continua à observer la règle des Cisterciens.
      Le Clergé était recruté au sein de l'ordre afin de servir comme Chapelain. La même année l'ordre fut reconnu par le Pape.
      En 1179, une commanderie fut fondée à ALCANIZ en ARAGON, afin de combattre les Maures de VALENCE et devint plus tard une des plus grandes maisons de l'Ordre.
      En 1195, à la bataille d'ALARCOS, le Roi Alfonse VIII de CASTILLE fut vaincu par les Maures.
      Quelques 25000 Castillans furent tués ou capturés et avec eux beaucoup de Chevaliers de CALATRAVA.
      Les Maures avançaient lentement vers le nord et en deux ans CALATRAVA fut encerclée, perdue et abandonnée.
      Un nouveau siège fut établi à SALVATIERRA et le Chevaliers prirent le nom de l'endroit.
      Ce siège fut aussi abandonné en 1211, mais dans l'année suivante CALATRAVA fut reprise. Les Maîtres de l'ordre fortifièrent alors la position de l'ordre en CASTILLE.
      Ils cédèrent les possessions qu'ils avaient dans les autres pays, jusqu'à ce que l'ordre obtint le contrôle de la CASTILLE depuis TOLEDE jusque la Sierra Névada.
      Le Siège fut transporté à CALATRAVA la Nueva dans la Sierra d'ATALAYO. La forteresse originale n'ayant plus d'importance stratégique.
      L'ordre est maintenant un des plus riches et puissants corps du royaume, il entretient seulement une armée de réserve, ce qui créa un conflit avec le Roi.
      A partir de 1254 le Roi participe à l'élection des officiers de l'ordre et en 1476 la Couronne prend le contrôle de l'ordre de CALATRAVA.
      Quand le Maître meurt en 1487, aucun nouveau Maître ne sera élu.
      En 1494, les membres de l'ordre reçurent l'autorisation de se marier, dès lors l'ordre perdait sa raison d'être, sa constitution première et son but original.
      Les membres de l'ordre au départ portaient le manteau blanc que les cavaliers raccourcissaient lors des raids.
      En service actif, un long survêtement sans manche rehaussé d'une cape bordée de fourrure en usage journalier.
      Il n'y avait pas d'insigne mais l'armure des Chevaliers était toujours noire.
      En 1397, l'ordre adopte une croix rouge fleur de lyssée portée sur le coté gauche de la poitrine. Au début de 1400 les Chevaliers arborent une tunique courte de couleur noire ou grise foncée, mais gardent le manteau blanc au Cloître.

    • L'ordre de St Julien et Alcantara :

      Au début de 1166, un petit groupe de chevaliers connu sous le nom de "Chevalier de St Julien de PEREIRO" opérait sur la frontière de LEON et de CASTILLE.
      En 1176 , ils reçurent des territoires de la part de FERDINAND II de LEON et furent reconnus comme Ordre Religieux par le Pape en 1183.
      En 1187, l'ordre sollicite le renfort de quantités d'hommes et d'armes qu'ils reçurent de la part de l'ordre de CALATRAVA bien que ce renfort resta sous la juridiction de cet ordre.
      En 1217, Alfonse de LEON donne ALCANTARA à l'ordre de CALATRAVA, mais l'année suivante cet ordre cède la ville et toutes ses autres possessions en LEON aux Chevaliers de St Julien qui se renommèrent en ordre des Chevaliers d' ALCANTARA.
      En 1234, l'ordre comptait 600 Chevaliers et 2000 piétons.
      Comme les autres Ordres espagnols, ALCANTARA fut graduellement récupéré par la Couronne. Son dernier Grand Maître mourut en 1494.
      Les chevaliers et le Clergé de l'ordre portaient l'habit noir sans insigne, mais en 1400, ils arborèrent la croix verte fleur de lysée, comme celle des chevaliers de CALATRAVA.

    • L'ordre de N.D. de MONTESSA:

      Cet ordre Aragonais fut fondé en 1326 lors de la dissolution du Temple.
      L'ordre prit le nom de son Siège à VALENCE et fut le premier à être principalement constitué par des Chevaliers provenant de l'ordre de CALATRAVA et quelques Chevalier de N.D. de la Pitié que cet ordre avait cessé d'utiliser en tant que militaire.
      Le blanc manteau de CALATRAVA fut retenu mais avec une croix noire.
      Quand l'ordre fut uni à l'ordre de St Georges D'ALFAMA, aux environs de 1400, il apparaît qu'ils adoptèrent une croix rouge et un insigne.
      Le dernier maître mourut en 1589

    • L ' Ordre de St GEORGES d' ALFAMA

      Cet Ordre espagnol fut fondé en ARAGON aux environs de 1200 et suivait la règle de St AUGUSTIN.
      L'ordre ne se développa pas énormément et n'accomplit pas des choses extraordinaires. Nous le citons pour mémoire.
      Ils ne tombèrent sous le contrôle de l'ordre de MONTESSA qu'à partir de 1400.
      Les membres de cet Ordre portaient l'habit blanc, jusqu'à leur union avec l'ordre de MONTESSA où ils adoptèrent la croix de cet Ordre.

    • L'ordre de N.D. de MONT JOIE :

      Cet ordre a été fondé en terre sainte par un espagnol, le comte Rodrigo, Chevalier provenant de l'ordre de SANTIAGO.
      Rodrigo établit l'ordre en CASTILLE et en ARAGON et le Roi de JERUSALEM l'établit dans les tours d'ASCALON. Le siège de l'ordre se trouvait à MONTJOIE, un château situé sur une colline face à JERUSALEM.
      L'ordre fut reconnu par le pape en 1180 et suivait la règle des moines cisterciens.
      Il tenta de devenir un ordre international, mais il fut difficile de rendre le recrutement attractif et resta donc entièrement espagnol.
      Les Chevaliers portaient l'habit blanc avec une croix rouge et blanche.
      Un petit détachement représentait l'ordre à Hattin et pas un homme ne survécut à la bataille. Le reste de l'ordre se retira en ARAGON. Mais un petit nombre rejoignit les Templiers.
      En ARAGON l'ordre fut plus connu sous le nom d'ordre de TRUFAC mais en 1221, Fernand d'ARAGON ordonna qu'ils soient incorporés dans l'ordre de CALATRAVA

    • L'ordre de N.D. de la PITIE :

      Cet ordre Aragonais fut créé par un noble provençal, le père NOLASCO. Il avait pour but de réunir les rançons nécessaires à la libération des pèlerins et des esclaves chrétiens prisonniers des Maures.
      Son but était également de les sauver par la force si cela était possible et l'ordre resta purement militaire, le Clergé n'installa sa domination sur l'ordre qu'aux environs de 1317.
      Les membres de l'ordre ne furent jamais très nombreux sur les champs de batailles, seulement un petit contingent de cavaliers. Ils portaient l'habit blanc et un petit écu arborant les armes d'ARAGON attaché à une chaîne de cou.


  2. Les Ordres Portuguais

    • L'ordre d'EVORA et AVIZ :

      Au début de 1162 un petit groupe de Chevaliers portugais connu comme étant les frères de Ste Marie , assurait la garde des plaines de la province d'Alemtejo.
      En 1170, ils obtinrent du Roi Alfonso une commanderie à EVORA situé à 182 km au sud est de LISBONNE et ils adoptèrent la règle des Bénédictins.
      L'ordre fut trop faible pour maintenir la commanderie.
      Dès lors la commanderie fut cédée aux Templiers et les Chevaliers se placèrent sous la juridiction de l'ordre de CALATRAVA.
      Après l'invasion Maures du Portugal en 1190, plusieurs commanderies furent construites au nord du Tage, et en 1211, Alfonse II donne à l'ordre la ville d'AVIZ.
      Les Chevaliers d'EVORA prirent alors le nom de Chevalier d'AVIZ.
      En 1212 l'ordre de CALATRAVA donne toutes ses propriétés portugaises aux Chevaliers d'AVIZ à condition qu'ils fassent toujours administrativement partie de l'ordre de CALATRAVA.
      Les Chevaliers d'AVIZ redevinrent un ordre indépendant sans plus.
      L'ordre déclina pendant le 15e siècle et en 1496, les Chevaliers reçurent la permission de se marier.
      La tenue des Chevaliers était probablement le manteau noir (bénédictins). ALFONSE IV obtint l'autorisation papale d'arborer la croix verte au début du 14e siècle.

    • Les Chevaliers du CHRIST :

      La dissolution des Templiers en 1312 donna l'idée au Roi Denis du Portugal de créer cet ordre en 1318, afin d'empêcher l'ordre de St Jean de devenir trop puissant dans le royaume.
      En 1321 le nouvel ordre possédait 69 Chevaliers 9 Chapelains et 6 Sergents. Henri le navigateur devint Maître de l'ordre au début du 15e siècle.
      Durant sa Maîtrise, l'administration de l'ordre employa les meilleurs géographes du moment et ses bateaux transportaient lors des expéditions des missions pour moitié commerciales et pour l'autre religieuses.
      En 1425 l'ordre colonisa MADERE et les CANARIES. En 1445 ils colonisèrent les Açores et entamèrent systématiquement l'exploration de la côte ouest de l'AFRIQUE.
      VASCO DE GAMA était Chevalier de l'ordre quand en 1499, il navigua vers les INDES par le cap de Bonne Espérance. Comme toujours dans le 1er quart du 16e siècle l'ordre déclina, les membres de l'ordre reçurent l'autorisation de se marier et de mettre fin à leur voeu de pauvreté.
      Les Chevaliers portaient le blanc manteau ou cape avec une croix rouge rehaussée d'une blanche à l'intérieur.


  3. Les Ordres Italiens

    • l'ordre de Saint Etienne de TOSCANE:

      L'ordre fut fondé en 1561 par le Grand Duc COSIMO de MEDICIS de TOSCANE, afin de combattre les corsaires. L'ordre suivait la règle des Bénédictins avec le Grand Duc comme Grand Maître.
      L'ordre comportait 4 classes, les Chevaliers qui devaient être de sang noble, les Chapelains, les sergents et les canonniers.
      Le siège de l'ordre consistait en un couvent et une église construite à PISE. Les galères de l'ordre coopéraient avec celles des Chevaliers de MALTE dans leurs patrouilles en Méditerranée.
      12 galères de l'ordre prirent part à la bataille de LEPANTE en 1571, lorsque les Turcs perdirent définitivement le contrôle de la Méditerranée.
      Les Chevaliers portaient le manteau blanc avec une ligne rose et une croix de malte rouge liserée d'or sur le côté gauche. Les sergents , blanc manteau et croix rouge et pour les Chapelains, blanc manteau et croix rouge liserée de jaune.

    • L ' Ordre de St Jacques d ' ALTOPASCIO:

      Cet ordre communément connu comme l'ordre du TAU comme ses armoiries est considéré par plusieurs auteurs comme le plus vieux des ordres militaires et qui a été ignoré par les écrivains Anglais jusqu'à ce jour.
      Vers le milieu du 10e siècle un hôpital fut fondé à ALTOPASCIO près de LUCA par plusieurs moines Augustin avec l'intention de donner assistance aux pèlerins voyageant par la route de ROME à St Jacques de COMPOSTELLE.
      Le premier document mentionnant cet hôpital date d'avant l'année 952. Le document suivant date de 1056 et fait apparaître que l'ordre était pour quelques temps devenu militaire pour les moines qui commencèrent à équiper une escorte armée pour le passage des pèlerins le long d'une route restée dangereuse entre LUCA et GENOA.
      Comme toujours le principal rôle restait religieux. La règle de l'ordre ne fut approuvée par le Pape qu'en 1239.
      A cette date le concept de l'ordre militaire et monastique était bien établi. D'autres hôpitaux furent construits dans différents lieux d'Europe, dont la France et l'Angleterre.
      Mais l'ordre ne fut jamais vraiment important ou largement étendu territorialement. La diminution de la ferveur religieuse et des pèlerinages signifièrent son déclin. De 1446 à 1537 la maîtrise de l'ordre était dans les mains de la famille CAPPONI de Florence.
      En 1537 la maîtrise de l'ordre passa entre les mains de la famille GRIFONI. En effet après une dispute, le Pape PAUL III excommunia le dernier Maître CAPPONI pour avoir refusé de libérer de l'ordre un de ses neveux.
      En 1585 l'ordre fut absorbé par les Chevaliers de saint Etienne de TOSCANE sous le commandement du Grand Duc COSIMO de MEDICIS.
      Les Chevaliers du TAU utilisaient un habit gris foncé ou noir la croix en T de couleur blanche était portée sur le côté gauche.

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017