Projet Beaucéant   Recherches sur les Templiers en Pologne

Contributeur: Agnieszka Staf

La Pologne au 12e siècle
La Pologne au 12e siècle
Source : Archives Projet Beaucéant

Dans son testament , en 1138, le roi polonais Bolesław III "Krzywousty"("Bouche-Torse) partage la Pologne entre ses 4 fils (la suzeraineté était le principe de ce partage), pour éviter une lutte fratricide pour le pouvoir.

Suite à ce testament, la Pologne sera morcelée pendant près de deux siècles. La carte ci-contre illustre la situation géo-politique en Pologne au milieu du 12èmee siècle. Les frères luttaient entre eux et l'armée allemande intervint pour prendre la défense du prince suzerain.
En effet il était contraint de rendre hommage à l'Empereur !

Chaque région de Pologne devenait de plus en plus indépendante en matière politique, plus divisée géographiquement car chaque prince continuait à partager son domaine entre ses enfants et par conséquent plus faible.
Les principautés ne pouvaient pas faire face aux menaces extérieures. C'est la raison pour laquelle Konrad Mazowiecki, le prince (ou duc) de Mazovie, avait appelé en 1226 les Chevaliers Teutoniques pour qu'ils luttent contre les tribus Prusses(1) et les Yotvingiens(2).

Au début du 13ème siècle, les dépendances autour de la ville de Lubusz(4) (sur la carte à proximité de la frontière entre la Poméranie et la Grande Pologne) ont été fortement convoitées. Le prince Henryk Brodaty(3) a en effet voulu renforcer sa domination en colonisant cette région.
Il va s'appuyer sur des ordres religieux classiques, comme les cisterciens, mais aussi sur l'Ordre du Temple pour développer et coloniser ces régions plutôt désertiques. Les Templiers recoivent un domaine de 250 łanów(5), à la frontière ouest du territoire de Lubusz, et vont y fonder une première commanderie, celle de Leśnica. En 1229, l'évêque Wawrzyniec II(6) abandonne la dîme attachée à ces terrains en faveur des Templiers.

La Pologne au 12e siècle
Détail de la zone d'implantation des Templiers dans l'ouest de la Pologne
Source : Archives Projet Beaucéant

Une seconde commanderie sera également fondée dans cette région, dans le village de Chwarszczany, suite à un autre don de 1000 łanów, en bordure du fleuve Myśla. Sa fondation remonte à 1232.

Dans les documents des Hospitaliers, il est clairement indiqué que le "dux Henricus cum barba" remis ces derniers terrains aux templiers et que l'évêque leur céda la dîme. A noter cependant que les moines soldats devaient payer une redevance à l'évêché pour la jouissance de la cathédrale de Lubusz.

Henryk Brodaty était en conflit avec Barnim de Poméranie(7), et en 1234, il s'est approprié les terres au nord du fleuve Myśla, à savoir les châtellenies de Cedynia et de Kienitz (Kiniec), domaines qui s'étendaient de part et d'autre du fleuve Odra.

Les Templiers, fraîchement installés à Chwarszczany et Leśnica seront très souvent arbitres de ce conflit et calmeront les ardeurs des deux protagonistes. Suite à ces ambitions territoriales de ces deux seigneurs, la situation locale était plus que compliquée. Compliquée à ce point qu'on trouve, dans les archives, des doubles donations en faveur de l'Ordre du Temple, donations des mêmes terres faites par ces deux seigneurs qui voulaient par ce fait, se présenter comme seigneurs légitimes de ces terres contestées. Ces donations ont été confirmées par une bulle du pape Grégoire IX de 1238, promulguée après la mort d'Henryk Brodaty.

Grâce à cet afflux de dons, les Templiers de Chwarszczany et Leśnica pourront créer une nouvelle commanderie à Rurka et une dépendance à Dargomyśl.

En échange de ces terres, les moines soldats étaient obligés de participer à la lutte contre les Margraves de Brandebourg et de défendre les frontières du nord de la Pologne.
Les princes qui donnaient des terres aux Templiers le faisaient selon la "Loi Allemande" ou "Droit de Magdebourg"(8), c'est à dire que le seigneur se désistait de tous ses droits sur les possessions concernées. Le nouveau propriétaire pouvait ainsi y installer les populations qu'il souhaitait.
Le plus souvent, les Templiers faisaient venir des populations germaniques, ce qui ne manquait pas de créer des conflits avec les polonais.

En 1241 les Templiers, les Hospitaliers et les Teutoniques de Pologne, aux côtés des armées des différents seigneurs laïcs, sont engagés dans l'importante bataille de Legnica qui finira par une Victoire à la Pyrrhus pour les chrétiens.

A la fin du 13ème siècle, l'Ordre du Temple a également reçu un important domaine beaucoup plus au nord-est, à la frontière des duchés de Poméranie et de Grande Pologne (Wielkopolska). Il y établiront une commandeie qui favorisera le développement de la petite cité de Czaplinek. Czaplinek était une petite cité d'une importance stratégique et économique. En effet, elle était une étape sur la "Route du Sel" qui reliait Kołobrzeg sur la côte de la Mer Baltique à Poznań, la capitale du duché de Grande Pologne.

L'acte de donation du domaine de Czaplinek est parvenu jusqu'à nos jours :

Pyzdry, 21/11/1286
Au nom du Seigneur Notre Dieu, nous (...) Przemysł II par la grâce de Dieu, prince de Grande Pologne et de Cracovie, faisons connaître que (...) nous accordons et assignons aux frères chevaliers de l'Ordre du Temple la grande forêt sur la rivière Drawa et autour du lac Drawsko ou la dite rivière se jette. La frontière de ce domaine passe du lac Drawsko en amont du fleuve au lac Żerdno, jusqu'au chemin qui mène à Barwice, en passant par le fleuve Pilawa jusqu'en aval du lac Dłogie, et ensuite par le grand chemin des Margraves. En se dirigeant sur ce chemin jusqu'aux trois arbres signalés par des croix, près du lac Lubizk. A partir de ces arbres, on se dirige tout droit jusqu'au pont Berckenbruge en poursuivant ce chemin par le marais Bzuczina, jusqu'à cinq arbres signalés par des croix. A partir de cet endroit jusqu'au fleuve Drawa et en amont de ce fleuve jusqu'au lac Drawsko. Nous accordons à cet Ordre cette terre avec tous les lacs qui situés à l'intérieur de la frontière. Janusz a nommé Knystek pour faire le tour du domaine et en tracer les limites, sur notre recommandation.

A partir de 1291, l'Ordre a commencé à bâtir à cet endroit une maison forte et une église.
Ce fort était a l'origine en bois, entouré par une palissade en bois surmontant des remparts en terre. Arrivé entre les mains des Hospitaliers, il a été reconstruit en pierre et, à la fin du 14ème siècle, détruit par le prince de Poméranie, Świętobor.

Projet Beaucéant

Notes :

(1)Cette région, actuellement située au nord-est de la Pologne actuelle était occupée par plusieurs tribus prusses (également appelées Borusses en français) et des tribus baltes, dont les Poméraniens, les Pomésaniens, les Warmiens, les Semigaliens,... Suivez-ce lien sur Wikipédia pour avoir un aperçu de ces tribus.

(2)Les Yotvingiens (Jaćwingowie ou Jaćwięgowie en polonais) sont une tribu du peuple Balte qui occupait la zone d'influence la plus au Sud de ce peuple, c'est à dire une région située à cheval sur les actuels pays de Pologne, Lituanie, et Bielorussie dans une moindre mesure. Cette zone était située approximativement entre Bialystok (PL) au sud et Kaunas (LT) au nord. Suivez-ce lien sur Wikipédia pour avoir un aperçu de ces tribus baltes et prusses.

(3)Henri 1er le Barbu (Henryk I Brodaty) est duc (ou prince) de Silésie de 1201 à sa mort en 1238. Il fait partie de la dynastie des Piast, dynastie de souverains de Pologne. Il est né vers 1170 et mort le 19 mars 1238. Il est l'un des fils cadet de Bolesław I "le Long". Il est l'un des arrière-petit-fils du dernier roi de Pologne Bolesław III "Krzywousty"("Bouche-Torse).

(4)La ville de Lebus (Lubusz en polonais) est située sur la rive gauche du fleuve Oder (Odry en polonais). L'installation humaine à cet endroit remonter à l'âge du bronze. A la fin du 10ème siècle, la région de Lebus tombe entre les mains du duc polonais Mieszko 1er. En 1125, le duc Bolesław III "Krzywousty", y installe un évêché, de façon à bloquer l'expension du catholiscisme germanique vers l'est. L'évêché de Lebus dépendait de l'archevêché de Gniezno.

(5)Un "łan" représentait, selon les régions, une superficie comprise entre 17 et 24 hectares.

(6)Wawrzyniec II (Laurent II) est évêque de Lubusz (Lebus) de 1204 à 1233. Il est également l'aumônier du duc Henri 1er le Barbu. Il devient évêque de Lubusz vers la mi 1204, juste après la mort de son prédécesseur, à Wawrzyniec 1er. Il est un des bienfaiteurs de l'Ordre du Temple dans cette région. Il a participé au concile du Latran IV en tant que membre de la délégation polonaise.

(7)Barnim 1er est un Duc (Prince) de Szczeczin et de Poméranie de la dynastie des Gryfici (Griffins, Griffons). Il est le fils de fils de Bogusław II de Poméranie et de Mirosława de Gdańsk, la fille de Mściwój I de Pomérélie (ou Poméranie Orientale). Il est né vers 1210 et mort en 1278. Il devient prince de Szczeczin vers 1220 à la mort de son père. Sans doute à patir de 1227 il dirige le duché de Poméranie avec son cousin Warcisław III. A la mort de ce dernier en 1264, il va réunifier l'ensemble du duché de Poméranie occidentale avec son fief de Szczeczin. Il meurt à Dąbie (Szczeczin) en novembre 1278.

(8)Le Droit de Magdebourg, aussi connu dans la littérature comme "Droit Allemand" est un ensemble de privilèges accordés aux citoyens d'une cité par le seigneur de celle-ci. Ces privilèges concernent non seulement le droit pénal, mais aussi le droit commercial, le droit successoral et matrimonial. L'application de ce droit va entrainer petit à petit l'autonomie administrative des villes qui sont concernées.

Projet Beaucéant

BibliographieProjet Beaucéant

  1. Stan badań archeologycznych nad siedzibami templariuszy na ziemiach polskich
    Przemysław Kołosowski; Templariusze, historia i mit, Toruń, Musée Okręgowe,‎ 2004
  2. The commanderies of the Templars in the Polish lands and their history after the end of the Order
    Maria Starnawska; dans "The Debate on the Trial of the Templars, 1307-1314" , Ashgate Publishing ltd., 2010
Projet Beaucéant

© Copyright 1997 - 2021 Templiers.org - Christophe Staf
All Rights Reserved